Dégustation : n'en faites plus un mystère!

Actualité publiée le 3/02/2017

Dégustation : n'en faites plus un mystère!

Avec les Chais Saint François, résolvez l'énigme de la dégustation !

et si la dégustation du vin 2

Vous êtes amateur(trice) de vins, mais vous ne savez pas toujours quoi penser du nectar se trouvant dans votre verre ? Il vous arrive de douter, vous demandant si la bouteille, que vous servez, s'accordera dignement avec les plats servis à vos hôtes ?

Dans ce cas, restez sur cette page : cet article est fait pour vous ! Découvrez tous nos conseils et astuces pour déguster le vin sans vous prendre la tête.

 

Les bases de la dégustation du vin

La méthode

Avant de parler de la sélection même d'un vin, nous allons vous parler de quelques notions de dégustation du vin, qui vous permettront de profiter pleinement du « sang de la terre ».

Si vous souhaitez faire une véritable séance de dégustation, seul(e), en famille ou entre amis, choisissez 4 à 6 vins. Durant la dégustation, il est préférable de commencer par les vins mousseux, suivis par les vins blancs secs, les vins rosés, les vins rouges et enfin, les vins blancs moelleux.

Si vous sélectionnez uniquement des vins d'une même couleur, commencez par déguster les vins les plus jeunes et les plus légers, puis les vins plus âgés et les vins charpentés.

 

Nous vous proposons une dégustation de 5 vins rouges, à découvrir dans nos caves ou sur notre site:

  1. AOC Anjou du domaine de la Montcellière
  2. AOC Côtes de Bourg du Château Garreau
  3. AOC Médoc, La Gorce
  4. AOC Madiran, Torus
  5. AOC Rasteau du Château de la Gardine

 

Il est préférable de mettre les vins blancs, mousseux et rosés au frais avant la dégustation pour profiter pleinement de leurs arômes.

Votre choix est fait ? Disposez un crachoir au milieu de la table ; ne buvez pas tout ce que vous allez déguster, tout particulièrement si vous avez des convives qui vont reprendre la route après la dégustation.

La couleur ou robe

Nous vous recommandons de choisir une pièce claire et lumineuse pour une dégustation optimale.

Versez le premier vin que vous avez choisi dans un verre à pied, de préférence, un verre INAO. Saisissez le verre par le pied, pour ne pas réchauffer le vin, et portez-le à hauteur d'yeux. Maintenant, décrivez la couleur du vin et ses reflets. Ce n'est pas une étape simple au début et il vous faudra peut-être de l'entraînement. Le vin est-il limpide ou trouble ? Voyez-vous un dépôt au fond votre verre ?

Les vins peuvent avoir un panel de couleurs et de reflets impressionnant qui dépendent de facteurs multiples : le(s) cépage(s), le terroir, le millésime, l'âge et la vinification elle-même. Par exemple, un vin rouge jeune aura tendance à avoir des reflets violets.

Pour vous aider à résoudre ce puzzle de couleurs, nous mettons à votre disposition un « trombinoscope » du vin :

puzzle robe des vins

N'hésitez pas à décrire vos différentes dégustations dans un carnet, cet entraînement est passionnant et pourra vous permettre de discerner des particularités propres à une zone viticole ou à un cépage.

 

Le nez du vin

Après avoir sollicité votre vue, nous allons demander à votre odorat de prendre le relai.

Portez le verre à votre nez, sans effectuer de mouvement particulier, et respirez les arômes du vin. L'odeur est-elle légère ou puissante ? Cette première sollicitation de votre odorat se nomme « le premier nez » et c'est sans surprise que nous vous l'annonçons : la deuxième étape s'appelle « le second nez ».

Pour le second nez, tenez votre verre par le pied et effectuez de petits mouvements circulaires avec votre poignet. Le vin va effectuer des rotations et révéler ses arômes. N'hésitez pas à renouveler l'opération jusqu'à ce que vous pensiez avoir retrouvez tous les arômes que vous avez décelés. Vous pouvez échanger avec vos convives sur vos ressentis, cela vous permettra d'avancer dans vos recherches et de découvrir des arômes que vous n'aviez pas encore trouvés. Si vous obtenez des fragrances différentes des autres dégustateurs, ne paniquez pas, nous n'avons pas tous les mêmes perceptions et sensibilités. Il n'y a aucune mauvaise réponse lors d'une dégustation !

 

Voici un petit lexique des arômes que vous pouvez retrouver lors d'une dégustation, la liste n'est bien évidemment pas exhaustive :

  • Notes florales : iris, pivoine, rose, violette, acacia,...
  • Notes fruitées : fruits rouges (cerise, framboise, fraise), fruits noirs (myrtille, cassis, mûre, griottes), fruits compotés, olive noire, banane, bonbon anglais, fruits cuits, pruneau, pomme, poire, pêche, abricot, ...
  • Notes végétales : bourgeon de cassis, humus, poivron vert, tomate verte, champignon, truffe, sous-bois,...
  • Notes minérales : calcaire, pierre à fusil, craie, silex, iode, ...
  • Notes épicées : garrigue, poivre, thym, muscade, réglisse, anis, ...
  • Notes chimiques : acétone, bonbon à la banane, levure, soufre, vernis,...
  • Notes animales : cuir, fourrure, gibier, jus de viande,...
  • Notes balsamiques : bois neuf, chêne, vanille, pin, résine,...
  • Notes empyreumatiques : cigare, fumé, goudron, grillé, tabac, suie, thé, pain toasté, caramel, ...

 

La bouche

A présent, nous arrivons au moment que vous attendiez avec impatience : la « consommation » du breuvage !

Cette partie de la dégustation du vin se découpe en trois temps :

  • L'attaque
  • Le milieu de bouche
  • La fin de bouche

Lors de la première seconde où vous avez le vin en bouche, vos ressentis sont très importants, cela correspond à « l'attaque ». Le vin est-il discret ou puissant ? Rond ou vif (acide) ? Sucré ou sec ? Avec ou sans gaz ? Amer ou doux ? Seules vos premières impressions comptent pour cette première étape.

Pour vous aider à interpréter vos sensations, voici un schéma de la langue humaine. Elle comporte différentes zones captant des sensations bien spécifiques :

le gout dégustation vin 2

Vous arrivez ensuite au « milieu de bouche », faites rouler le vin dans votre bouche et aspirez un peu d'air pendant que vous avez le vin en bouche. Cette technique permet de faire monter les arômes, qui sont détectés par vos capteurs olfactifs, et va vous permettre d'identifier plus précisément les arômes : c'est la rétro-olfaction.

Une fois que vous n'avez plus le vin en bouche, nous arrivons à la dernière étape. Pendant combien de temps gardez-vous le goût? Vous pouvez compter les caudalies (une caudalie correspond à une seconde), elles se mesurent après avoir craché ou avalé le vin et correspondent à la longueur en bouche. En moyenne, nous comptons 3 à 9 caudalies, mais certains vins très expressifs peuvent dépasser les vingt caudalies.

 

Choisir votre vin

Maintenant que vous savez déguster votre vin, nous allons vous donnez les lignes directrices pour choisir votre vin.

Pour une dégustation

Nous vous conseillons avant tout d'établir un fil conducteur dans la sélection de vos vins dans une dégustation.

Vous pouvez par exemple sélectionner différentes appellations et couleurs de vins provenant d'une même région viticole, comme ci-dessous (à retrouver en boutique ou sur notre site) :

  1. AOC Blaye Côtes de Bordeaux, Château Ferthis
  2. AOC Bordeaux "Haut Caban"
  3. AOC Haut Médoc, Benjamin de Margalaine
  4. AOC Sainte Croix du Mont "Gravelines"

 

Vous pouvez également choisir des vins vinifiés avec une technique similaire : crémant de Loire, Saumur, Crémant de Bordeaux et un Champagne Brut, par exemple, car tous ces vins sont issus de la méthode traditionnelle :

  1. AOC Crémant de Loire Brut, Langlois
  2. AOC Crémant de Bordeaux Brut, Louis Vallon
  3. Champagne Brut 1er Cru, Autréau
  4. Champagne rosé Brut, Besserat "Cuvée des Moines"

 

Vous pouvez également partir à la découverte d'un cépage à travers des régions viticoles différentes.

N'hésitez pas à demander à votre caviste de vous conseiller dans votre choix !

 

Pour un repas

En règle générale, les accords met et vin se font comme suit :

  • Vin blancs sec : fruits de mer, poisson, saint jacques, fromage de chèvre, fromage à pâte pressée, fromage de brebis
  • Vin blanc moelleux : apéritif, foie gras, fromage persillé, dessert
  • Vin rosé : apéritif, barbecue, buffet froid, plat épicé
  • Vin mousseux rosé : apéritif, dessert
  • Vin mousseux blanc : apéritif, dessert
  • Vin rouge léger : volaille, viandes blanches, buffet froid, barbecue
  • Vin rouge charpenté : gibier, viande rouge, fromage puissant

 

Nous espérons que cet article vous a été utile. Si vous souhaitez affiner votre sélection de vins pour un repas, n'hésitez pas à utiliser notre outil d'accords met et vin sur notre site internet en cliquant ici, ou retrouvez-nous dans nos magasins à Guérande, Vannes et Pontivy.

A bientôt aux Chais Saint François !

 

L'équipe des Chais

Un besoin, une question ?

02 40 70 95 10

Du lundi au vendredi de 9h à 12h30 et de 14h à 19h 
Le samedi de 9h à 19h